CPFormation

CPF – Une croissance hors du commun des demandes de “CPF autonome”

En plein débat sur le texte de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les membres d’AGEFOS PME, sa Présidente Céline SCHWEBEL, Christine LODEWYCKX-GRANGER représentant le collège salarié, son Directeur Général Joël RUIZ et Astrid CHENARD Directrice Marketing, Communication et Apprentissage, nous ont présenté cette semaine les chiffres clés des années 2017 et 2018. Ils donnent un panorama complet des résultats de l’OPCA mais aussi et surtout les grandes tendances de l’année 2018, à l’aube d’une réforme majeure du secteur de la formation professionnelle.
Nous vous partageons ces chiffres aujourd’hui avec un regard particulier sur le CPF, notamment sur le CPF autonome !

Retour sur l’année 2017 et tendances de l’année 2018 par AGEFOS PME

+de 21% de départ en plus en formation financée par le CPF sur l’année 2017 et cela explose en 2018. Le marché de la formation est TRÈS actif !
Joël RUIZ – DG AGEFOS PME

Chiffres clés CPF

“Nous constatons une croissance hors du commun des demandes de CPF autonome – On pense atteindre les 10 000 demandes de CPF autonome sur l’année 2018 si la tendance se confirme.”

Chiffres clés du CPF

“En 6 mois, nous avons déjà fait ce que nous avions fait l’année dernière. Nous avons fait 21 169 CPF en 2017 et nous en sommes déjà à 18 000 à mi-année.”

Le projet de loi a accéléré le processus car il créé des craintes dans les entreprises et chez les salariés. Joël RUIZ  a précisé suite à l’une de nos questions : “Nous ne changerons pas nos conditions de prises en charge” sur l’année 2018.

Les français se forment principalement aux langues étrangères avec leur CPF

Le CPF n’est pas utilisé pour modifier un parcours professionnel mais pour améliorer ses compétences transversales.

Autres chiffres clés

AGEFOS PME, prêt à remplir les missions d’Opérateurs de Compétences !

Au-delà des chiffres clés et des grandes tendances amorcées pour l’année 2018, Joël RUIZ est revenu sur le contexte législatif, en pleine mutation, et la discussion en cours au Sénat du projet de loi pour la « liberté de choisir son avenir professionnel ».

Rappelant la philosophie générale de la réforme, à savoir le transfert des ressources vers la politique de l’emploi, il inscrit l’action d’AGEFOS PME dans le cadre des nouvelles missions des Opérateurs de Compétences.

Ces missions s’inscrivent d’ores et déjà dans les actions menées au quotidien par AGEFOS PME : le service de proximité pour la formation des salariés des TPE/PME, l’appui aux branches professionnelles dans le cadre de l’adaptation de l’offre de formation, l’accompagnement des transitions professionnelles, le soutien à l’investissement formation et l’alternance des entreprises de moins de 50 salariés sont autant d’objectifs et de leviers d’action en faveur de l’emploi qu’AGEFOS PME, s’appuyant sur son ancrage territorial fort, développe au quotidien.

Pour cela, AGEFOS PME renforcera encore davantage son expertise en ingénierie de certification et en prospective afin de soutenir les branches, renforcera les services dans le domaine de l’alternance et l’accompagnement des plus petites entreprises dans la gestion de leurs compétences, et travaillera en étroite collaboration avec les partenaires de l’emploi au plus près des territoires.

AGEFOS PME entend ainsi prendre part à la nouvelle page qui s’ouvre pour le secteur de la formation professionnelle, et aborde avec sérénité et optimisme les évolutions à venir.

Autre annonce :

D’ici la fin de l’année 2018, AGEFOS PME devrait mettre en ligne sa plateforme dédiée à la gestion des Organismes de Formation, comme l’a fait préalablement OPCALIA ou le FAFIEC.

Exit mobile version