Risque de fraude?

Étiqueté : ,

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #59905 Répondre
    Nessymage
    Invité

    Bonjour à tous,

    Les formations diplômantes, qualifiantes, certifiantes éligibles au CPF ne correspondent pas forcément aux besoins réels des entreprises et des salariés.
    A ce jour ce sont pourtant les seules accessibles hors socle commun. Evidemment elles mettent en périls les petits organismes de formation, cela pose aussi problème en milieu rural où s’installent de plus en plus d’entreprises, mais loin des grandes villes et donc loin des grands centres de formation l’accès à la formation devient moins aisé.
    Par qui et comment seront contrôlées les formations? Ne risque-t-on pas de voir une “fraude” se répandre en utilisant le code socle commun pour faire des formations plus en lien avec les besoins réels des salariés?
    Par exemple : un salarié doit se déplacer en Russie pour contact professionnel, il ne parle pas un mot de russe. Il aura besoin d’une formation sur les bases de la langue pour pouvoir se débrouiller de lire ne serait-ce que les panneaux d’indication… Mais à ce jour il n’existe pas de formation éligible au CPF pour cette langue et ce salarié n’est de toute façon pas intéressé par un test certifié, il veut juste apprendre.

    #59920 Répondre
    Arnaud de Lingueo
    Maître des clés

    Oui enfin nous espérons quand même que le russe sera validé prochainement comme le chinois et les autres langues étrangères. Ce serait tout de même plus simple non ? ;

    #60115 Répondre
    Nessymage
    Invité

    Biensur ce serait l’idéal, mais si les seules formations éligibles au CPF doivent êtres certifiante, qualifiante ou diplomante il est a craindre des débordements en ce sens il me semble alors que cette réforme vise également à limiter les abus qu’on l’on a pu observer avec le DIF.
    Rien pour pour l’anglais, devoir passer par une test TOEIC ou BULAT n’est pas toujours ce que recherchent les salariés. Et les petits organismes de formation devront envoyer leur stagiaires passer ces test dans les grands centres concurrents, c’est écoeurant de voir comme sont favorisé les grands groupe au détriment des petites structures

    #60832 Répondre
    Arnaud de Lingueo
    Maître des clés

    Tout n’est pas encore fixé dans le marbre. Le passage des tests n’est pas encore une obligation ! Pour le moment les formations doivent préparer à ces tests… Nous attendons la position définitive du COPANEF. Par contre Oui si les tests sont obligatoires alors ça risque de poser de vrais problèmes. CF : https://www.cpformation.com/courrier-de-cpformation-au-president-du-copanef/

    #60856 Répondre
    delphine
    Invité

    il existe un code socle commun déjà utilisable ?

    #62293 Répondre
    Nessymage
    Invité

    pour le moment le socle commun est déterminé par décret comme suit :
    Décret n° 2015-172 du 13 février 2015 relatif au socle de connaissances et de compétences professionnelles

    « Art. D. 6113-2.-I.-Le socle de connaissances et de compétences professionnelles comprend :
    « 1° La communication en français ;
    « 2° L’utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique ;
    « 3° L’utilisation des techniques usuelles de l’information et de la communication numérique ;
    « 4° L’aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe ;
    « 5° L’aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel ;
    « 6° La capacité d’apprendre à apprendre tout au long de la vie ;
    « 7° La maîtrise des gestes et postures et le respect des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.
    « II.-Au socle de connaissances et de compétences professionnelles mentionné au I, peuvent s’ajouter des modules complémentaires définis dans le cadre du service public régional de la formation professionnelle, pour lutter contre l’illettrisme et favoriser l’accès à la qualification.

    « Art. D. 6113-3.-Le socle de connaissances et de compétences professionnelles mentionné à l’article D. 6113-1 fait l’objet, sur proposition du Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation, d’une certification.
    « Cette certification s’appuie sur un référentiel qui précise les connaissances et les compétences mentionnées à l’article D. 6113-2 et sur un référentiel de certification qui détermine les conditions d’évaluation des acquis.
    « Le référentiel de certification prévoit les principes directeurs permettant une mise en perspective du socle de connaissances et compétences pour prendre en compte les spécificités des différents secteurs d’activité professionnelle.
    « Le Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation définit les modalités de délivrance de la certification. Dans ce cadre, il s’assure notamment que la délivrance de la certification s’effectue dans le respect :
    « 1° De la transparence de l’information donnée au public ;
    « 2° De la qualité du processus de certification.
    « Cette certification est recensée à l’inventaire prévu à l’article L. 335-6 du code de l’éducation, sous réserve de la transmission à la Commission nationale de la certification professionnelle des référentiels prévus au présent article.

    Voilà donc que même le socle commun est soumis à certification. Je m’étonne vraiment que les langues étrangères n’en fassent pas partie!

    #62470 Répondre
    Arnaud de Lingueo
    Maître des clés

    Je m’étonne vraiment que les langues étrangères n’en fassent pas partie!

    Réponses des représentants syndicaux (autre que MEDEF et CGPME): “Les langues étrangères ? mais si les gens ont envie d’apprendre les langues ils le feront avec le plan de formation”…
    S’il n’y avait peu eu de lobby même les 2 tests éligibles actuellement ne l’auraient pas été.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 années et 3 mois par Arnaud de Lingueo.
    #62590 Répondre
    Nessymage
    Invité

    On pourrait alors tenir le même discours pour le français, et les maths qui sont eux dans le socle commun

    #62671 Répondre
    Nessymage
    Invité

    n’oublions pas que le plan de formation est fait pour les actions prioritaires en matière de formation elles relèvent plus de la décision de l’employeur, le salarié ne peut que suggérer. Alors qu’avec le CPF il aurait été plus simple pour les salariés de choisir la formation dont ils ont le plus besoin dans le travail.

    Est-il paru un texte officiel indiquant qu’une formation de préparation aux tests TOEIC, TOEFL et BULATS soit éligible sans passage du test?

    #63013 Répondre
    Arnaud de Lingueo
    Maître des clés

    C’est en débat mais les dossiers passent sans passage du texte dans la plupart des OPCA heureusement !
    La COPANEF doit se prononcer cette semaine mais bon ce sont les vacances. Quelque chose me dit que nous n’auront pas plus d’informations…

    #75211 Répondre
    Arnaud de Lingueo
    Maître des clés

    Si vous avez envie de manifester votre mécontentement, signez la pétition ici : http://tinyurl.com/PetitionHiboux
    Et faites tourner !

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
Répondre à : Risque de fraude?
Vos informations :




11 − = 2