Répondre à : Certifications informatiques en candidat libre

#67939
Christophe Porteneuve
Invité

Bonjour à tous (et particulièrement à Arnaud, qui semble être M. Réponse :-)),

En informatique, à l’exception des quelques certifications propriétaires (MS, Oracle, etc.), la quasi-totalité des formations continues courtes (donc pas les CIF, les années universitaires, etc.) dispensées ne sont pas certifiantes/diplômantes, presque par définition.

Elles ne figurent pas au CNCP, RNCP au niveau de l’Inventaire, Socle de compétence ou CQP de branche.

Mais elles sont souvent en parfaite adéquation avec les besoins du marché.

Par exemple, nous sommes une référence dans les formations sur le développement web moderne (MVC côté client, tests JS automatisés, Web App Manifests, Offlining…), Node.js et Git. On croule sous la demande, à 90% en Plan de Formation, à 10% en DIF ou budgets classiques.

Le drame absolu, c’est que le CPF, dont l’informatique était une des priorités, a /de facto/ aliéné ce marché, notamment pour son autre priorité supposée : les apprenants les plus vulnérables (demandeurs d’emploi, réorientations pro), qui étaient tributaires, eux, du DIF et éventuellement de Pôle Emploi, et se voient donc interdire les formations les plus à même de leur ouvrir l’accès à du boulout.

Aucun interlocuteur fiable au niveau de l’État, et même les OPCA sont encore dans un flou phénoménal sur ce sujet. Impossible d’avoir des infos claires sur la possibilité, maintenant ou à terme, de rendre ces formations, qui constituent l’énorme majorité du marché, éligibles.

Avez-vous des réponses, vous ? Pour cette vaste majorité de formations, y’a-t-il une démarche claire d’éligibilité, pourtant introuvable ailleurs ?

Bien à vous,