Les données CPF en open data

Dans une volonté de transparence, La Caisse des Dépôts fait un nouveau pas dans l’open data en ouvrant trois jeux de données relatifs au Compte personnel de formation (CPF) sur son portail open data.

Depuis 2019, Mon Compte Formation permet aux actifs du secteur privé comme aux personnes sans emploi de choisir leur formation dans le cadre d’un parcours d’achat direct financé avec leur Compte personnel de formation (CPF). La Caisse des Dépôts est partenaire de l’État dans la mise en œuvre de ce dispositif, en tant qu’opérateur central, de la conception du système d’information à l’assistance des usagers et des professionnels.

Depuis fin juillet 2022, La Caisse des Dépôts a ouvert une partie de ses données pour permettre à chacun d’avoir accès à ces informations publiques sur la formation professionnelles. Il est ainsi possible d’accéder librement aux données sur le CPF selon trois thématiques :

  • l’offre en formation certifiante du catalogue du CPF (à savoir l’ensemble des actions de formations certifiantes pour lesquelles un ou plusieurs organismes de formation ont ouvert des sessions accessibles depuis Mon Compte Formation),
  • la consommation appréhendée par les achats de certification (la mise à jour de ce jeu de données est mensuelle et intervient en début de mois),
  • et la consommation de formation par grands types d’usagers (mise à jour trimestrielle, en début de trimestre). 

Les données en open data sur les profils d’usagers du CPF

“Le jeu de données permet de reconstituer les principales caractéristiques des usagers de Mon Compte Formation. Il porte sur l’ensemble des entrées en formation des usagers depuis début 2020, y compris les formations clôturées depuis : le statut du dossier permet de faire la part entre les dossiers clôturés et les formations en cours. Les dossiers sont regroupés par trimestre de date d’entrée en formation, et la mise à jour du jeu de données est trimestrielle, en début de trimestre. Les caractéristiques disponibles sont la région de domiciliation, le genre, la classe d’âge et la situation du titulaire. Cette dernière permet de faire la part entre les demandeurs d’emploi et les autres usagers : pour les autres, elle précise la CSP déclarée dans le dossier de formation lorsqu’elle est renseignée.

Les indicateurs disponibles permettent de comptabiliser le nombre de dossiers, le nombre de stagiaires (ou titulaire, un titulaire pouvant avoir plusieurs dossiers de formation la même année) ainsi que les montants engagés en euros au moment de l’achat, avec leur répartition par grande famille de financeurs (France compétences, reste à charge titulaire, Pôle Emploi, régions, OPCO…).

A noter : lorsqu’une combinaison de caractéristiques décrivant l’usager porte sur moins de 5 personnes, les nombre de dossiers et montants sont vides. Le prix moyen et la durée sont fournis pour chaque ligne, c’est-à-dire pour chaque combinaison de caractéristiques décrivant l’usager, pour un trimestre d’entrée en formation donné et pour les dossiers qui à la date d’extraction du jeu de données ont le même statut. La durée n’étant pas systématiquement fournies par les organismes de formation, la moyenne est calculée sur le nombre de dossiers pour lesquels la durée est renseignée.”

Pourquoi se pencher sur ces données CPF en open data ?

Cette valorisation des données du CPF en les ouvrant à tous à travers son portail open data est un levier d’action pour différents profils :

  • Les organismes de formation vont pouvoir vérifier la compatibilité de leur offre avec les demandes par domaine de formation ou par région.
  • Les certificateurs doivent pouvoir évaluer l’activité des organismes de formation qu’ils ont habilités. L’accès au catalogue leur offre une lisibilité supplémentaire pour lutter contre la fraude en traquant les organismes qui proposent des formations pour lesquelles ils ne seraient pas certifiés.
  • Les financeurs, comme les Régions, ou des opérateurs de compétences comme Pôle emploi sont satisfaits de la transparence des informations concernant leurs financements de la formation professionnelle.
  • Pour chacun, c’est l’occasion de réfléchir à l’évolution des offres de formation via le CPF en s’appuyant sur l’analyse de ces données à un niveau national comme local.

Bon à savoir : en vous abonnant à chaque jeu de données, vous pourrez recevoir des notifications par email de la part si des changements importants ont lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *