Répondre à : Portabilité du DIF ? Suite à une Démission ?

#1042885
Arnaud de Lingueo
Maître des clés

Pour la démission :

Un salarié qui démissionne notamment via une lettre de démission peut déposer une demande de droit individuel à la formation, à condition que l’action de formation, de VAE ou de bilan de compétences démarre avant la fin de son délai de préavis.

L’employeur peut refuser la demande de Dif à son salarié démissionnaire. Au cas où il l’accepte, le crédit d’heures de DIF acquis par le salarié une fois son préavis terminé est valorisé à 9,15 euros pour une heure. La somme permettra de financer une partie ou l’intégralité de l’action de bilan de compétences, de VAE ou de formation. Les heures effectuées pendant le préavis seront prises en charge en suivant les conditions du droit commun, en fonction du moment où elles se déroulent, que ce soit sur le temps de travail ou en dehors.