2 ans après son lancement : quelles perspectives pour Mon Compte Formation ?

Aujourd’hui, les journalistes et influenceurs du secteurs de la formation sont invités au 20 avenue de Ségur – 75007 Paris pour un événement sur le thème de l’avenir du Compte Personnel de Formation (CPF) avec un focus sur la plateforme Mon Compte Formation comme l’indique le titre de l’événement.

Quelles perspectives pour Mon Compte Formation – Capture d’écran du site de l’événement organisé par l’agence de communication Ptolemee

Rappel

Lancés en novembre 2019 dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’application et le site « Mon Compte Formation » ont profondément modifié et facilité l’accès à la formation professionnelle en France, aussi bien pour les usagers que pour les acteurs du secteur.

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent se remémorer le lancement et relire quelques articles de cette époque :

Depuis deux ans, les Français bénéficient d’un droit réel et individuel à la formation sans intermédiaire et s’en saisissent massivement : deux millions de dossiers de formation ont ainsi été acceptés entre novembre 2019 et le premier semestre 2021.

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion réunira, le jeudi 21 octobre 2021, les opérateurs de l’Etat impliqués dans la gestion de « Mon Compte Formation », les acteurs de la formation professionnelle, des représentants des régions et des partenaires sociaux, des entreprises pour revenir sur deux ans de mise en œuvre de « Mon Compte Formation » et dessiner les perspectives d’évolution, dans une démarche d’amélioration continue du dispositif.

Déroulé prévisionnel :


 
13h30Accueil du public
   
 14h00Ouverture : Mon Compte Formation, une démocratisation de l’accès à la formation

Michel Yahiel, directeur des Politiques sociales de la Caisse des Dépôts
Michel Houdebine, directeur de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares)
   
 14h20Table ronde 1 : une dynamique de financement ouverte à l’ensemble des acteurs de la formation

Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi
Ilhem Alleaume, directrice Learning France de L’Oréal
Dominique Braoudé
, président d’OCAPIAT
Nadège Riehl, VP Talent Manager & Learning France – Global Human Ressources de Schneider Electric
Emmanuel Zarca, chef de service, directeur adjoint au Conseil régional des Pays de la Loire
   
 15h00Table ronde 2 : une amélioration continue de l’offre

Stéphane Lardy, directeur général de France Compétences
Bruno Lucas, délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle
Benedicte Guesné, directrice générale de Tingari
Marion Lesguillier, direction formation professionnelle de la Caisse des Dépôts
   
 15h40Table ronde 3 : les propositions des partenaires sociaux
   
 16h15Conclusion : après le succès du lancement, renforcer l’accompagnement et la qualité
Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

Quel va être selon vous l’évolution du CPF dans les prochains mois ?
Une chose est certaine nous en parlerons sur CPFormation 😉

1 réponse

  1. cozin dit :

    Tant que le CPF sera financé à hauteur de 2 à 3 % de ses titulaires il ne servira à rien (ou pas grand chose).
    L’Etat a prétendu doter chaque salarié de 500 € par an de CPF, il doit donc financer à hauteur de 10 milliards par an le CPF.
    Tout le blabla sur la qualité ne peut exonérer l’Etat de ses responsabilité éducative, ce n’est pas avec 6 milliards d’€ par an qu’on va former 20 millions de salariés, reconvertir des millions d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *