2019 l’année du pouvoir d’achat formation

Ça y’est, c’est officiel… Depuis le 1er janvier 2019, le CPF (Compte Personnel de Formation) est monétisé. C’est l’année du pouvoir d’achat formation !
Désormais, toute personne, salariée ou non, indépendante ou ayant une profession libérale, à la recherche d’un emploi ou étant dans un processus de reconversion professionnelle, qui avait l’habitude d’engranger les heures de formation sur son compte personnel de formation, verra celui-ci se convertir automatiquement en euros sans aucune intervention.

A première vue, peut-être avez-vous l’impression que c’est une petite chose de rien du tout ? Détrompez-vous, il s’agit là d’une véritable révolution !

Compte personnel de formation : ce que change le passage en euros pour ls employés et ls entreprises ? France 2 s’intéresse à la mise en place, depuis le 1er janvier, de la nouvelle formule du #CPF#Formation #compétences pic.twitter.com/fcNrX7SRFC

— CPFormation (@cpformation) 16 janvier 2019

Un nouveau budget pour un nouveau pouvoir : celui de se former !

  Avec ce changement, chacun va pouvoir expérimenter cette nouvelle sensation qui est de posséder un nouveau budget, synonyme de pouvoir d’achat destiné à la formation ! Une situation  permettant de choisir son avenir professionnel en toute quiétude et en toute liberté, satisfaisant le plaisir de pouvoir développer toutes ses compétences transversales, prenant toute leur valeur notamment dans le cadre d’une reconversion ou d’une évolution de poste.   Ainsi, peut-on accéder à une formation linguistique : les formations à l’anglais son depuis la création du CPF en 2015, les plus populaires… [REPORTAGE TF1 – Janvier 2019]  

2019 ?Reportage sur les formations les plus demandées par les Français via le Compte Personnel de Formation https://t.co/DshXscbxna #CPF #Formation #compétences #Formpro pic.twitter.com/s2c3BzMD5u — CPFormation (@cpformation) 12 février 2019

…mais on peut aussi se remettre à niveau en orthographe, progresser en bureautique apprendre à coder pour changer de métier si l’actuel ne convient plus, en bref, augmenter ses compétences et se donner toutes les chances pour décider de son avenir en toute liberté. Ce nouveau budget donne aussi et surtout la possibilité aux personnes peu qualifiées de l’être davantage et de pouvoir accéder, par ce biais, à un niveau d’emploi plus satisfaisant.

Des dizaines, des centaines, des milliers, combien d’euros au juste ?

Plusieurs CENTAINES par an !

Les salariés à temps plein sont dotés de la sympathique somme de 500€ par année écoulée et 800€ pour les salariés non qualifiés ou non diplômés, dans la limite de 5.000€ et 8.000€ sur 10 ans, histoire de pousser les individus à se former régulièrement.

Les personnes travaillant à mi-temps bénéficient des mêmes crédits que les salariés à plein temps et les personnes en situation de handicap, elles, recevront une aide financière complémentaire sur leur CPF dont le montant doit être fixé par décret, au cours de l’année. Et tout cela, pour permettre à tous d’acquérir les compétences qui leur manquent afin d’accéder au métier désiré ou encore, tout simplement, pour évoluer professionnellement.

Mais pour commencer… des MILLIERS… pour la plupart des français !

Et oui ! Car il faut ajouter à ces centaines d’euros la conversion des heures que vous n’avez pas utilisées jusqu’alors (Article 1 du Décret n° 2018-1153 du 14 décembre 2018). En effet, rares sont les actifs ayant utilisé leur quota d’heures CPF, résultat : les comptes sont pleins pour des millions de Français. Et comme chaque heure de formation non utilisée se transforme en 15 euros, il est facile de faire le calcul et d’imaginer la somme au total.

campagne-CPF

Et n’oublions pas non plus les heures DIF d’une valeur de 15€ !

Parfaitement ! Le DIF aujourd’hui (Droit Individuel à la Formation) n’a jamais eu autant d’importance et cela, d’autant plus avec la nouvelle loi où vous allez pouvoir faire valoir vos anciennes heures DIF non utilisées afin de les reporter sur votre CPF et ceci, jusqu’au 31 décembre 2020.

L’article 7.5.10 de l’accord du 27 mars 2015 relatif aux modalités d’accès à l’orientation et à la formation professionnelles tout au long de la vie et à son financement, précise qu’

« Afin de permettre l’utilisation du DIF à partir de 2015, les employeurs doivent informer par écrit, avant le 31 janvier 2015, chaque salarié du nombre total d’heures acquises et non utilisées, au titre du DIF, jusqu’au 31 décembre 2014 »

N’hésitez donc pas à demander à votre employeur, ou anciens employeurs, un justificatif de vous heures acquises non utilisées afin d’augmenter d’autant votre pouvoir d’achat formation.

Des EUROS à utiliser sous forme de budget et non plus en heures !

Avec la monétisation, la notion d’heure disparaît au profit de la notion de budget. En 2019, plus rien ne ressemblera à 2018. Certes, la situation d’avant 2019 n’était pas non plus catastrophique et l’on pouvait accéder à des formations parfaitement financées grâce à certains OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) mais chaque français accumulait des heures dont il ne connaissait pas la valeur d’où un certain manque d’intérêt pour la formation et l’utilisation du Compte Personnel de Formation.

Il est temps aujourd’hui de réaliser les bénéfice à long terme que la nouvelle loi va apporter à tout un chacun, en termes de perspectives d’avenir, de challenge à relever, de liberté à explorer et au final, d’ambition à atteindre et peut-être de rêves à réaliser. Pour changer de vie, s’améliorer, affirmer ses compétences, se dépasser…

Une réforme qui doit satisfaire les « gilets jaunes » !

Si l’on en croit la crise des « gilets jaunes », bien que celle-ci ait été motivée, entre autres, par la hausse prévue du carburant et par le mécontentement que celle-ci a suscité, c’est tout de même l’absence de débouchés et de possibilité d’évolution professionnelle accessible aux classes moyennes qui a fait éclater la crise. Avec la monétisation du CPF, la nouvelle réforme vise à un accès plus rapide, plus lisible et plus juste à la formation, cherchant, par la décision du gouvernement, à favoriser une société plus inclusive en mettant en avant les talents et les compétences de chacun et surtout en donnant la possibilité à tous d’accéder à ce qu’ils désirent. Certains, pourront même faire deux formations conjointement. Oui oui, l’année du pouvoir d’achat formation !

Prenons l’exemple d’un français ayant 2 880,00€ sur son CPF, constitué de 120H de DIF non utilisées x 15,00€ auquel on ajoute les 24h de CPF depuis 2015 x 15,00€, et voulant faire une formation d’anglais et, dans le même temps, une formation de création d’entreprise. Qu’à cela ne tienne, il pourra utiliser 1 440,00€ pour se former en anglais et 1 440,00€ pour se former à la bureautique ou autre chose.

Un autre qui voudrait utiliser la totalité de son CPF pour financer son permis de conduire poids lourds ou un permis B le pourra tout autant. Toutes les combinaisons sont possibles à partir du moment où la formation aboutit à une certification et qu’il est dans la limite du budget accumulé.. Fini les listes complexes, les certifications éligibles au CPF sont désormais regroupées sur une seule liste depuis le 4 janvier 2019 qui comprend plus de 12K certificats.

Et qu’en est-il des accords de branche et des accords d’entreprise ?

Les accords de branche et les accords d’entreprise sont deux types de règlements qui encadrent le fonctionnement des entreprises et dans le cas qui nous occupe.

Ces accords peuvent prévoir des abondements, c’est-à-dire un versement complémentaire de plusieurs dizaines d’euros dans le cadre du nouveau plan de la réforme qui vont venir compléter votre pouvoir d’achat formation si votre compte ne serait pas à la hauteur de la formation que vous souhaitiez suivre.

A notre connaissance et à ce jour : certains OPCO (Opérateurs de Compétences) abondent jusqu’à 45,00€ par heure de CPF accumulées en plus des 15,00€ avec des plafonds de formation allant jusqu’à 5850 €/HT.

Pour faire une demande de formation, contactez votre OPCO !

Pour bénéficier de ce pouvoir de formation, il suffit de faire sa demande de formation à l’OPCO de la branche professionnelle concernée, anciennement OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Ceux-ci doivent changer au 1er avril de cette année mais en attendant ils n’ont pas changés : OPCALIA, AGEFOS PME, UNIFORMATION, AFDAS, OPCABAIA, FAFIEC, FAFTT, FAFSEA… sont toujours là pour vous accompagner.

Leur nombre devant passer d’une vingtaine à une dizaine d’opérateurs avec cependant toujours le même objectif : la simplification.

La liste des OPCO ci-dessus sont ceux qui ont publiés leurs nouveaux critères de prises en charge ainsi que le montant des abondements possibles. Ces abondement ne sont valables que pour l’année 2019 il seront complétés et remplacés progressivement par ceux des entreprises : 2019 sera l’année des co-construction CPF/entreprise/salariés et ces accords devraient être visualisables et utilisable directement dans l’application du CPF au premier trimestre 2020, mais c’est un autre sujet 😉

Il est vivement recommandé d’être accompagné par son organisme de formation dont c’est le métier pour effectuer cette démarche ou de votre conseiller en évolution professionnel.

2019 : Oser choisir pour réussir avec le CPF

Profitez de votre pouvoir d’achat formation : Projet personnel, projet professionnel, la monétisation du CPF, au-delà de la conversion des heures de formation en euros, est avant tout l’histoire d’un projet à matérialiser en toute liberté donnant l’occasion à tous et à toutes de choisir la meilleure des formations de façon libre.

Une liberté dont il faut s’emparer et, comme dit René Bagorski, président de l’AFREF (Association Française pour la Réflexion et l’Échange sur la Formation) dans le désir « d’oser être soi-même ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *