Aux armes partenaires sociaux

1 réponse

  1. didier cozin dit :

    Le point 3 dans sa formulation est assez cocasse (ou consternant)
    “3- La préservation de la dynamique de formation professionnelle”

    Il n’y a évidemment aujourd’hui aucune dynamique formation professionnelle en France
    Tout est à l’arrêt depuis la réforme de 2014 (et celle de 2018 qui en a rajouté), suspendu à des financements qui n’existent pas.

    C’est tout l’édifice formation/éducation qu’il faut reconstruire sinon nous serons condamnés à un éternel jeu de dupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *