Courrier de CPFormation au Président du COPANEF

Courrier de CPFormation au Président du COPANEF au sujet de la réunion du 14 avril sur l’éligibilité d’une formation qui ne débouche pas sur un test.

Monsieur Janin,

Demain vous rencontrez les différents partenaires sociaux pour clore le débat sur la nécessité de passer les examens ou certificats pour valider le financement.

Nous vous adressons ces quelques lignes sous la double casquette d’organisme de formation et de représentant de la communauté CPFormation.com.

La réforme a été faite pour faciliter l’accès à la formation aux français quels qu’ils soient.

Obliger le passage d’un diplôme ou d’un certificat est un non sens à plusieurs titres dont voici quelques exemples :

  • Un passage obligatoire nécessiterait la modularisation de l’ensemble des formations selon des milliers de cas de figure. Que vous ayez 10H de CPF, que vous souhaitiez suivre un master… la formation devra s’adapter pour être éligible.
  • L’intérêt d’un diplôme ou d’un certificat ne représente aucun intérêt pour quelqu’un qui n’a suivi que quelques heures de formation ou qui n’a pas encore atteint le niveau nécessaire pour que sa compétence soit reconnue sur le marché du travail.
  • La question du financement et du contrôle de celui-ci va devenir un casse-tête sans nom. Comment imaginer la mise en place et le suivi de la formation si l’organisme de formation est distinct de l’organisme certificateur ou diplômant ? Exemple : Si un titulaire ne se présente pas le jour du test, est-ce l’organisme qui l’a formé qui en supportera les conséquences ?
  • La réforme ferait les choux gras de certains organismes certificateurs. Même étranger si l’on prend l’exemple de ETS Global (TOEIC…). Pire encore ces organismes ne sont pas présents partout en France. Faudra t’il prendre un jour de RTT ? Qui paiera pour le transport ? !!!

Ceux ne sont que quelques exemples parmi d’autres mais il est important de les prendre en compte. Alors que la réforme peine à s’imposer et que l’immobilisme s’installe à de nombreux nouveaux. Les OPCA bloquent entre autre le financement à cause de ce sujet et le nombre d’OF disparaissant ne cesse d’augmenter.

Il est temps que les organismes fassent ce pourquoi ils sont faits : FORMER.

Nous espérons que vous prendrez en considération ces quelques lignes pour le bien de la réforme.

A demain

Guillaume et Arnaud

L’ensemble des membres du COPANEF vont se réunir dans la journée du 14 avril 2015 pour trancher sur la question : Faut-il passer un test pour valider une formation CPF ? Une question qui semble simple et qui pourtant va déclencher ou non le tsunami dont parlait Cyril Parlant dans le Figaro du 13 avril.

A suivre donc dans la journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *