Le ministère du travail renforce les équipes soignantes par la formation

La crise sans précédent du COVID-19 nécessite la mobilisation et la solidarité de tous. Pour accompagner les établissements de santé de plusieurs régions, la ministre du Travail, Muriel PENICAUD, a décidé de mobiliser des enveloppes exceptionnelles du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) pour permettre aux élèves-infirmiers et élèves aides-soignants de venir en renfort des équipes soignantes.

Pour faire face à l’urgence sanitaire et répondre au besoin de personnels soignants dans les hôpitaux, le Ministère du Travail, en partenariat avec les conseils régionaux et les Agences Régionales de Santé (ARS), a mis en place ce soutien pour les régions Ile-de-France, Grand Est, Hauts-de-France et depuis aujourd’hui pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Au total, ce sont 57 millions d’euros affectés à ce projet et 35 000 élèves-infirmiers et élèves aides-soignants qui bénéficient de cet accompagnement financier, sous forme d’une aide individuelle exceptionnelle.

Les Agences Régionales de Santé (ARS), en lien avec les Préfets, organisent avec les conseils régionaux la répartition des élèves dans les structures de soins, en fonction des priorités.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur devrait également dans les jours qui viennent bénéficier de ce plan de soutien.

Pour Muriel Pénicaud, ministre du Travail :

« Pour faire face à cette urgence sanitaire, nous sommes tous pleinement mobilisés. Dans ces régions, les élèves-infirmiers et élèves aides-soignants vont pouvoir accompagner au quotidien le personnel soignant. Pour les aider, j’ai d’ores et déjà mobilisé 57 millions de crédits du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) pour permettre d’accompagner financièrement les 35 000 élèves appelés en renfort dans les établissements de santé ».

Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Mobilisation du pic pour venir en aide aux hôpitaux

La crise sans précédent que nous traversons appelle à la mobilisation et à la solidarité de tous. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a pris la décision de mobiliser une enveloppe exceptionnelle de 18 millions d’euros afin que les établissements de santé de la région Ile-de-France puissent faire appel à des élèves-infirmiers pour venir aider les équipes soignantes dans la lutte contre le Covid 19.

Ainsi, pour faire face à l’urgence sanitaire et répondre au besoin de personnels soignants dans les hôpitaux d’Ile-de-France, ce sont 9 000 élèves-infirmiers qui vont être appelés en renfort, dont 4 500 pour les hôpitaux de l’AP-HP et 4 500 pour les autres hôpitaux publics et privés franciliens.

Les indemnités de stage versées aux élèves infirmiers par la région Ile-de-France, qui sont aujourd’hui de 112€/mois pour les élèves de 1ère année, 152€/mois pour les élèves de 2ème année et 200€/mois pour les élèves de 3ème année, pourront ainsi fortement être revalorisées : les élèves infirmiers pourront être rémunérés environ 1400 euros par mois.

« L’urgence sanitaire nécessite une mobilisation hors du commun. Les élèves-infirmiers peuvent être des renforts de grande qualité auprès des personnels soignants des hôpitaux d’Ile-de-France. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de mobiliser 18 millions d’euros sur les crédits du PIC pour permettre à la région Ile-de-France d’accompagner financièrement les élèves infirmiers qui rejoindront les établissements de santé d’Ile-de-France ».  

Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *