Créer son organisme de formation interne, focus sur l’École de la Data et de l’IA de La Poste

Il est de plus en plus courant de voir des entreprises créer leurs propres écoles pour répondre aux besoins de recrutement dans des métiers en demande et en forte croissance. Les entreprises ont leur propre école pour former leurs employés selon leurs méthodes.

Les stagiaires qui suivent ce cursus ont pratiquement garanti d’obtenir un emploi à la fin de leur formation. Les écoles créées par les entreprises permettent de s’adapter rapidement aux changements du marché du travail et de former des candidats qualifiés pour les métiers d’avenir.

Cette pratique a été facilitée par la loi Avenir professionnel de 2019, qui a supprimé l’obligation d’obtenir un agrément régional pour créer un CFA (Centre de Formation d’Apprentis).

Quel est l’intérêt de créer son propre CFA ?

Un CFA (Centre de Formation d’Apprentis) est une structure qui forme des apprentis dans le cadre d’un contrat d’apprentissage. Créer son propre CFA peut être intéressant pour une entreprise pour les raisons suivantes :

  1. Se doter de compétences spécifiques : En créant un CFA, une entreprise peut proposer une formation adaptée aux compétences et aux connaissances qu’elle souhaite voir développer chez ses apprentis, en fonction de ses propres besoins et de ses objectifs stratégiques.
  2. Favoriser l’intégration et l’évolution des apprentis : Un CFA permet de proposer une formation adaptée aux apprentis de l’entreprise, ce qui peut les aider à s’adapter à leur métier et à évoluer dans leur carrière au sein de l’entreprise.
  3. Renforcer la motivation et la loyauté des apprentis : La possibilité de suivre une formation professionnelle peut être perçue comme une opportunité de développement par les apprentis et peut contribuer à renforcer leur motivation et leur engagement envers l’entreprise.
  4. Améliorer la qualité et la productivité : Une formation continue permet aux apprentis de rester à jour sur les nouvelles technologies et méthodes de travail, ce qui peut entraîner une amélioration de la qualité du travail et de la productivité de l’entreprise.
  5. Favoriser l’attractivité de l’entreprise auprès des candidats : Offrir une formation professionnelle peut être un atout pour l’entreprise dans sa stratégie de recrutement et peut l’aider à attirer de nouveaux talents.

Focus sur les intérêts économiques à la création d’un CFA en interne

Il y a des avantages économiques pour une entreprise à créer un CFA (Centre de Formation d’Apprentis) en interne :

  1. Réduction des coûts de formation : En créant son propre CFA, une entreprise peut réaliser des économies sur les coûts de formation de ses apprentis, notamment en réduisant les frais de déplacement et d’hébergement liés à la formation en alternance.
  2. Maitrise de la qualité de la formation : En créant son propre CFA, une entreprise peut avoir un meilleur contrôle sur la qualité de la formation dispensée à ses apprentis et s’assurer qu’elle correspond à ses propres standards et objectifs.
  3. Amélioration de l’efficacité de la formation : En étant impliquée dans la formation de ses apprentis, une entreprise peut adapter cette dernière aux besoins et aux particularités de ses activités et ainsi améliorer l’efficacité de la formation.
  4. Développement de la stratégie de recrutement : En proposant une formation en alternance, une entreprise peut attirer de nouveaux talents et développer sa stratégie de recrutement.
  5. Contribution à la formation professionnelle : En créant un CFA, une entreprise peut contribuer au développement des compétences professionnelles de la main-d’œuvre et au dynamisme de l’emploi sur son territoire.

Focus sur l’École de la Data et de l’IA de La Poste :

Face à un manque de candidats qualifiés pour ses métiers technologiques, La Poste a décidé de créer son propre école de la Data et de l’IA (Intelligence Artificielle). Cette école, qui s’appuie sur les valeurs de l’éthique et de l’inclusion, vise à former jusqu’à 250 personnes par an dans les métiers suivants : Data product owner, Data analyst, Data engineer et Data scientist.

Cette décision s’explique par le fait que la demande en professionnels qualifiés dans ces domaines est importante et que La Poste souhaite poursuivre son développement sur ce marché.

L’École de la Data et de l’IA de La Poste s’efforce d’être la plus inclusive possible et offre donc la possibilité aux employés de l’entreprise de suivre cette formation. Elle est également accessible aux étudiants ayant une première expérience post-bac et aux personnes souhaitant entreprendre une reconversion professionnelle, grâce à des partenariats avec des associations dédiées à la technologie et à l’inclusion ainsi qu’avec des grandes écoles du numérique. La formation est proposée en alternance pour les candidats externes et s’étend sur une durée de trois mois à un an, selon le métier visé. Les candidats internes bénéficieront quant à eux de parcours dédiés.

La Poste s’engage également à promouvoir la mixité dans les métiers de la technologie et de l’IA en permettant à un nombre croissant de femmes d’accéder à ces métiers, qui sont aujourd’hui majoritairement occupés par des hommes. L’entreprise vise à atteindre la parité dans les promotions et a créé l’École de la Data et de l’IA pour encourager les femmes à s’inscrire et favoriser l’égalité des sexes dans ces métiers.

 #FemmesduNumérique & Lancement de l’Ecole de la Data et de l’IA

Nous avons créé une école dédiée à la data/IA dans laquelle nous veillerons particulièrement à ce que la parité soit respectée, car nous savons que les femmes ne sont pas toujours à l’aise dans les structures existantes où elles sont souvent minoritaires.

Selon Nathalie Collin, Directrice générale adjointe du groupe en charge de la branche Grand Public et Numérique

La Poste vise à former 250 candidats par an d’ici 2025 grâce à son école de la Data et de l’IA

Le dispositif de formation de l’École de la Data et de l’IA est déjà en place et une première promotion pilote comprenant 5 alternants externes et 36 collaborateurs internes est en cours de formation dans les métiers de Data analysts et de Data engineers.

D’autres candidats externes sont en cours de recrutement pour la rentrée de septembre 2022 et l’entreprise vise à en recruter 50 d’ici janvier 2023, auxquels s’ajouteront 60 candidats internes. L’objectif de La Poste est de former jusqu’à 250 candidats par an dans les trois prochaines années, avec la possibilité de recrutement au sein de l’entreprise à la fin de la formation.

La création de CFA internes en tant que solution aux pénuries de profils adaptés se confirmera certainement en 2023

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cette tendance pourrait se poursuivre en 2023:

  1. Pénurie de profils adaptés : De nombreuses entreprises sont confrontées à une pénurie de profils adaptés aux évolutions du marché du travail et à leurs propres besoins. Créer un CFA interne peut être une solution pour pallier cette pénurie en formant des apprentis aux compétences spécifiques de l’entreprise.
  2. Adaptation à la demande des candidats : Selon une enquête d’Audencia en mars 2022, 92% des actifs sont préoccupés par la recherche de sens, en particulier les millennials. En proposant une formation en alternance, les entreprises peuvent attirer de nouveaux talents et répondre à cette demande de sens dans leur parcours professionnel.
  3. Facilitation de la loi Avenir professionnel : La loi Avenir professionnel de 2019 a facilité la création de CFA en supprimant l’obligation d’obtenir un agrément régional. Cela peut inciter les entreprises à se tourner vers cette solution pour la formation de leurs apprentis.

Pour autant voici les raisons pour lesquelles la création d’un CFA (Centre de Formation d’Apprentis) interne pourrait ne pas être adaptée à votre entreprise :

  1. Manque de financement et de ressources : Mettre en place et gérer un CFA interne peut être coûteux et nécessiter des ressources en termes de personnel et de temps. Si votre entreprise ne dispose pas de suffisamment de moyens financiers et humains pour y parvenir, cela pourrait être un obstacle à la création d’un CFA.
  2. Faible volume de recrutement : Si votre entreprise n’a pas besoin de recruter un grand nombre d’apprentis chaque année, la création d’un CFA interne pourrait ne pas être rentable.
  3. Métiers non adaptés à l’apprentissage : Certains métiers ne sont pas adaptés à l’apprentissage, soit parce qu’ils ne permettent pas de mettre en pratique les connaissances acquises, soit parce qu’ils ne sont pas suffisamment structurés pour accueillir des apprentis. Dans ce cas, la création d’un CFA interne ne serait pas adaptée.
  4. Stratégie de recrutement et de formation différente : Si votre entreprise a une stratégie de recrutement et de formation différente, la création d’un CFA interne pourrait ne pas être en adéquation avec cette stratégie. Par exemple, si votre entreprise préfère recruter des professionnels expérimentés plutôt que de former des apprentis, la création d’un CFA interne ne serait pas adaptée.

Et vous, que pensez-vous des CFA interne ? en avez-vous un dans votre entreprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *