La formation, plébiscitée par les demandeurs d’emploi

Dans l’étude « Les entrées en formation des demandeurs d’emploi au 1er trimestre 2021 », Pôle Emploi met en lumière la part croissante du recours à la formation et en particulier au CPF, compte personnel de formation.

Selon les dernières statistiques trimestrielles publiés début septembre 2021 par Pôle Emploi, le nombre d’entrées en formation augmente de 83,7 % sur un an, après avoir augmenté de 2,5 % entre le 1er trimestre 2019 et le 1er trimestre 2020.

Au premier trimestre 2021, les formations CPF Autonome pèsent 41 % du total des formations de demandeurs d’emploi, soit 145 000 formations.

En volume, les formations financées par Pôle emploi sont en hausse. On en dénombre 109 000 au premier trimestre 2021 contre 80 000 au premier trimestre 2020. Elles sont tirées par les actions de formation conventionnées (AFC) et les aides individuelles à la formation (AIF). Il faut savoir que cette hausse s’explique notamment par le fait que les AIF du premier trimestre 2020 ont été affectées par le début de la crise sanitaire.

Les entrées en formation des demandeurs d’emploi au 1er trimestre 2021
Source : Pôle Emploi.

Au premier trimestre 2021, 50 % des entrants en formation sont des demandeurs d’emploi peu qualifiés, soit 1 point de moins qu’un an auparavant. Par ailleurs, 18 % des bénéficiaires d’une formation sont chômeurs de longue durée (+3 points). Près d’un sur cinq ont moins de 26 ans (- 2 points). La part des femmes passe de 49 % à 50 %.

Quelle durée de formation pour les demandeurs d’emploi ?

En un an, la durée moyenne des formations suivies par les demandeurs d’emploi diminue de 78 heures. La durée des formations financées par le CPF Autonome s’établit à 52 heures. Ces formations étant en grande majorité de courte durée.

Les objectifs de perfectionnement, élargissement des compétences (-122 heures sur un an) et de certification (-118 heures) sont les plus concernées par la baisse des durées de formation. La part des CPF Autonome au sein de ces objectifs de formation est supérieure à 50 %.

A noter :  ce sont les formations dans le domaine santé/sanitaire qui ont la durée moyenne la plus élevée (872 heures). En revanche, les formations aux logiciels (36 heures), de direction d’entreprises (72 heures) et en manutention (87 heures) sont relativement courtes.

Quels domaines d’activités attirent les demandeurs d’emploi pour se former ?

Au premier trimestre 2021, les dix premiers champs de formation concentrent 68 % des entrées en formation. La publication indique d’ailleurs que cinq champs regroupent la moitié des entrées en formation :

  • le transport (16 %),
  • le développement personnel et professionnel (13 %)
  • préparation à un concours, remise à niveau, alphabétisation, etc.), les langues (9 %),
  • la manutention (7 %)
  • les formations de direction d’entreprises (6 %).
Les entrées en formation des demandeurs d’emploi au 1er trimestre 2021

Les demandeurs d’emploi et le CPF

En 2020, 307 300 formations ont été financées par les demandeurs d’emploi par leur CPF via l’application Mon compte formation. Parallèlement, le nombre d’entrées en AIF a diminué de 55,7 % par rapport à 2019. Il y a eu un effet de substitution des AIF par les CPF autonomes auquel s’ajoutent les conséquences de la crise sanitaire.

Au premier trimestre 2021, les formations CPF autonome poursuivent leur hausse. Elles augmentent sur un an de 250 % et de 13 % sur un trimestre.

L’étude éclaire également sur le profil des bénéficiaires de formations et les caractéristiques des formations suivies :

  • Les bénéficiaires d’une formation CPF Autonome sont plus qualifiés. 46 % d’entre eux sont peu qualifiés contre 52% pour les autres formations.
  • Ils sont aussi moins éloignés de l’emploi . Parmi les demandeurs d’emploi, 15 % sont de longue durée. Or cette proportion est plus élevée de 5 points dans les formations traditionnelles (20 %).
  • Les hommes mobilisent davantage leur CPF que les femmes. 52 % sont des hommes contre 48 % pour les autres formations.
  • Les 26-49 ans recourent davantage à ce financement. 69 % des bénéficiaires sont issus de cette classe d’âge (+ 9 points par rapport aux formations hors CPF).

En parcours autonome (sans abondement Pôle Emploi), ce sont les formations du domaine de la conduite automobile et de la création d’entreprise qui sont le plus suivies. Juste derrière, vous trouvez les formations relevant de la sécurité/manutention, de logiciel bureautique et les langues.

Avec un abondement Pôle Emploi, on retrouve le Transport/logistique, la sécurité / manutention, la conduite automobile, la création d’entreprise et le secrétariat assistanat médico-social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *