Formation : comment engager les collaborateurs à mobiliser leur CPF ?

En 2016, 3,6 millions d’actifs avaient ouvert leur compte personnel de formation. Aujourd’hui encore, les chiffres restent assez bas compte tenu du nombre de travailleurs en France. Pour les responsables RH, la mission est donc d’encourager les collaborateurs à utiliser leur CPF et de débuter une formation. Comment ? Découvrez dans cet article les étapes clés qui vous permettront de guider vos collaborateurs. 

Étape 1 : sensibilisation sur l’importance de la formation auprès des collaborateurs

Les responsables RH doivent avant tout faire comprendre aux collaborateurs l’importance de la formation, surtout si elle est certifiante. Il s’agit d’expliquer aux employés qu’une formation leur permet d’acquérir de nouvelles compétences. Une fois ces compétences acquises, l’entreprise pourra valoriser l’employé en conséquence (augmentation de salaire, création de nouveaux postes, etc.)

Étape 2 : l’activation du compte

Afin de pouvoir profiter pleinement de son compte, le salarié doit en posséder un. Pour cela, il suffit d’aller sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. La procédure d’activation du compte est très simple, cependant, elle nécessite certaines conditions :

  • le salarié doit être âgé d’au moins 16 ans au moment de l’activation du compte. S’il a 15 ans, il doit être en possession d’un contrat d’apprentissage valide ; 
  • le salarié doit posséder une adresse mail et doit être en mesure d’indiquer son numéro de Sécurité sociale. 

Dans le but de faciliter davantage la procédure et d’accompagner les salariés, le Ministère du Travail et de l’Emploi propose un tutoriel sur son compte Dailymotion. 

Étape 3 : élaboration d’un projet de formation correspondant à vos collaborateurs

Deux cas de figure peuvent se présenter. D’une part, le salarié se lance dans une formation sans en informer l’entreprise. Pour cela, il faut impérativement que la formation se déroule en dehors du temps de travail et, dans l’intérêt du salarié, il est préférable que celle-ci soit certifiante.  

D’autre part, le salarié a la possibilité de mobiliser son CPF pour un projet de formation co-construit. Dans ce cas, le projet de formation est discuté au préalable entre les deux parties (le salarié et l’entreprise) afin de connaître les motivations du salarié ainsi que la finalité de la formation. Aussi, il est primordial que cette dernière concorde avec les besoins du salarié et avec les objectifs fixés par l’entreprise. La formation doit se dérouler sur le temps de travail. Une fois le projet validé, l’entreprise donne son accord de manière formelle. 

Étape 4 : le choix de la formation pour les collaborateurs

Toujours sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, le salarié peut accéder à un moteur de recherche qui lui permettra de trouver facilement une formation. Il faut savoir que seules les formations certifiantes éligibles au CPF sont mentionnées sur le site. 

Après avoir fait son choix, le salarié pourra rechercher et contacter un organisme habilité à dispenser la formation en question. Pour trouver les différents organismes, le plus simple est d’utiliser le moteur de recherche du Réseau des Carif Oref.

Étape 5 : demande de devis

À l’issue du choix de la formation ainsi que de l’organisme chargé de la dispenser, le salarié s’accorde avec ce dernier sur le programme et sur les tarifs. Le salarié obtient alors un devis qui intègre le coût de la formation ainsi que les frais additionnels, comme les frais de passage de certification.

Point important : le « code formation éligible CPF » qui correspond à la certification doit figurer dans le devis.

Étape 6 : demande de prise en charge

Lorsque toutes les précédentes étapes ont été respectées et que le projet de formation est entièrement validé, la dernière étape consiste à faire une demande de prise en charge des heures CPF auprès de l’Opco

L’opération peut se faire en ligne en remplissant un formulaire sur le site de l’organisme. Le salarié doit généralement joindre certaines pièces justificatives comme ses derniers bulletins de salaire. 

Afin d’éviter les éventuels refus, il est fortement recommandé de déposer la demande de formation le plus tôt possible, c’est-à-dire un mois avant le début de la formation ou, au plus tard, 15 jours avant.   

Contactez-nous pour passer à l’action

Envie d’engager vos collaborateurs à mobiliser leur CPF enregistrez vos informations ici : demande de rendez-vous et parlons-en. Nous avons une solution gratuite et simple à mettre en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *