Les formations linguistiques, un atout à l’usage du CPF ?

Aujourd’hui, le fait d’être bilingue est une nécessité dans beaucoup de milieux professionnels. Maîtriser une langue ou plus est un avantage certain que de plus en plus de salariés veulent inscrire sur leur CV. Cela dans le but d’être mieux qualifié en cas d’évolution de poste ou de spécialisation dans un domaine différent. Ainsi, les formations linguistiques sont très prisées des salariés grâce à leur financement avec le Compte Personnel de Formation (CPF).

Les formations linguistiques dans le top des formations

L’anglais est la principale formation que les salariés souhaitent suivre. En effet, l’anglais est une langue universelle qui devient indispensable dans le monde du travail. Cette tendance s’est encore plus accentuée pendant la crise sanitaire, avec une augmentation de plus de 113%. De nombreux Français ont pris conscience de l’importance d’améliorer leur anglais pour renforcer leur employabilité et multiplier les opportunités de carrière en France et à l’étranger. L’offre de formation en anglais dispensée est très complète, adaptée à tous les niveaux et aux différents besoins des stagiaires. Pendant la période de confinement, les gens sont encouragés à suivre des cours d’anglais en ligne avec de nombreuses formules d’apprentissage à distance, que ce soit par le biais de visioconférences, d’appels téléphoniques ou de tutoriels vidéo.

En 2020, comme en 2019, avec plus de 150 000 formations dispensées dont 90% de formations d’anglais, les français continuent de placer l’apprentissage des langues dans leur parcours de formation en haut de la liste. Vous obtenez évidemment des certifications qui intéressent grandement les recruteurs.

Pour appuyer nos arguments, quoi de mieux que les études réalisées par EF (education first) intégrant les résultats de 2,2 millions de personnes sur 100 pays et régions distincts où la France, chaque année, gagne en place ce qui prouve que le niveau global augmente.

Les récentes éditions :

Edition 2020 / Edition 2019 / Edition 2018

Récemment, une étude réalité par l’OPCO Atlas nous évoquait les métier les plus en voguent chez les jeunes. Mais dans ces métier populaires, l’anglais est également attendu.

Combien d’utilisateur pour le CPF ?

En vigueur depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) a commencé à être utilisé par les salariés, mais de façon encore limitée : en 2018, seuls 1,7 % des salariés du secteur privé l’ont utilisé, avec 383 000 formations. Les chiffres montrent pourtant une hausse progressive depuis sa création.

Cela reste un chiffre plutôt faible quand on voit que 8,5 millions de Français avaient ouvert leur compte personnel de formation (CPF), créé en 2015, avant le lancement de l’application moncompteformation et du CPF nouvelle formule, en novembre 2019. Plus d’un million l’ont fait depuis. 10 millions de CPF ont donc été activés, sur les 28 millions de comptes potentiels automatiquement déclenchés par la Caisse des dépôts et consignations pour les Français y ayant droit.

La crise sanitaire et ses conséquences ont ravivé l’intérêt des Français pour la formation. Depuis fin avril 2020, le recours à la formation n’a cessé d’augmenter. Cela s’est confirmé à la rentrée de septembre, lorsque plus de 36 000 inscriptions aux formations ont été vérifiées chaque semaine, soit le double. Beaucoup de salariés ont voulu changer de voie ou acquérir plus de compétences comme les langues étrangères qui restent en haut du panier deux années de suite.

Ils existent bon nombre de formation suivies via le CPF comme l’informatique, les transports ou encore le développement des compétences qui stimulent l’usage du compte personnel de formation.

Les nouvelles technologies et l’ouverture à l’international des entreprises, nécessite une qualification supérieure des salariés qui, grâce au CPF, peuvent l’envisager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *