Comment former aux compétences de demain ?

Croyez-le ou non, les personnes actives de l’année 2031 sont susceptibles d’exercer des fonctions ou des métiers encore inexistants aujourd’hui. Si une entreprise souhaite faire parler d’elle d’ici 10 ans, elle doit continuer à attirer les talents. Les collaborateurs, de leur côté, sont amenés à conserver un profil attractif s’ils veulent compter parmi la population active de demain. À l’avenir, certaines compétences seront recherchées en priorité. Le développement des compétences « douces » devient ainsi une priorité aussi bien pour une enseigne que pour ses salariés.

Comment former aux compétences de demain ?

Qu’est-ce qu’une compétence ?

Avant de se demander quelle place pour les compétences dans les entreprises ? Sujet de la webconférence de France Stratégie qui aura lieu dans quelques jours. Commençons par rappeler ce qu’on entend par compétence : Parmi la diversité des acceptions de la compétence, le groupe du Réseau Emplois Compétences REC1 a retenu une définition et une typologie qui entrent en résonance avec celles utilisées dans le répertoire des métiers (ROME) de Pôle emploi. Une compétence se traduit par une capacité à combiner un ensemble de savoirs, de savoirfaire, de savoir-être en vue de réaliser une tâche ou une activité. Elle a toujours une finalité
professionnelle et le résultat de sa mise en œuvre est évaluable dans un contexte donné.

À chaque métier sont associées des tâches, mobilisant elles-mêmes des compétences pour les réaliser. Ces compétences peuvent être spécifiques, c’est-à-dire liées à une situation professionnelle donnée et donc à la technicité d’un métier ou d’une activité (cœur de métier), à l’instar de la gestion comptable ou des techniques agricoles par exemple.

Certaines de ces compétences spécifiques peuvent être transférables d’un métier ou d’un secteur à l’autre car mobilisées dans des contextes professionnels différents (la mécanique dans la réparation automobile et la maintenance par exemple).

Les compétences peuvent aussi être transversales, c’est-à-dire génériques et mobilisables dans de nombreuses situations professionnelles. Ces compétences regroupent les compétences de base (ou compétences socles, clés, selon les référentiels existants), essentiellement la littératie, la numératie et le numérique, et les compétences
comportementales (savoir-être).

Actualiser les CV des salariés via les formations professionnelles

Rester utile assez longtemps dans le cadre professionnel est chose possible bien que ce soit un vrai challenge. Le monde ne cesse de bouger, les besoins s’améliorent peu importe le type de secteur d’activité concerné. Les enjeux actuels et futurs exigent des équipes dont les compétences sont adaptées. L’organisation des formations au sein des entreprises s’avère indispensable pour faire face à ces besoins.

Chaque salarié a besoin de s’épanouir dans son travail. Les formations professionnelles permettent à ces travailleurs d’exploiter les secteurs de l’entreprise qu’ils affectionnent. Ils ont l’opportunité d’acquérir de nouvelles connaissances et de s’adapter aux changements auxquels l’enseigne fait face. Un vrai gérant d’entreprise comprend l’importance des formations. Il reconnaît que ces dernières représentent des investissements utiles tant pour le salarié que pour l’entreprise.

Si l’entreprise ne propose pas l’accompagnement en formation, les salariés sont amenés à se former à travers le Compte Personnel de Formation (CPF). Ce compte individuel vous permet de cumuler vos droits à la formation durant toute votre activité professionnelle. Vous pouvez alors acquérir certaines compétences qui seront reconnues dans le monde du travail. En dehors d’une qualification professionnelle, vous aurez droit à des certifications selon l’établissement ou l’organisme de formation choisi.

Les compétences à prendre en compte pour réussir demain

Certaines compétences vous permettent de vous adapter aux changements rapides du monde que ce soit au niveau professionnel ou personnel. Une entreprise souhaitant tenir tête à ses concurrents met en avant les technologies numériques. La raison est simple : la dématérialisation touche la quasi-intégralité du domaine professionnel. L’innovation technologique étant inévitable, les enseignes sont alors constamment en quête de profils capables de les aider à bien gérer ces changements. Les compétences technologiques seront de plus en plus recherchées demain. Elles vous permettent de gravir les échelons rapidement.

Les compétences linguistiques sont tout aussi indispensables dans le domaine professionnel. Elles font partie des attentes de la société de demain puisqu’une entreprise tend toujours à se développer à l’international. Une enseigne porte ses attentions sur les candidats capables de maîtriser les différents aspects linguistiques, à savoir la compréhension de l’écrit et de l’oral, ainsi que l’expression écrite et orale. La majorité des postes sont concernés puisqu’un employé est souvent amené à rédiger des courriels, des textes et des commandes au moins en 2 langues différentes. Il doit pouvoir tenir une conversation téléphonique irréprochable et échanger avec les clients étrangers.

Les compétences personnelles sont précieuses pour réussir une carrière. L’adaptabilité, par exemple, est essentielle afin de mieux gérer le changement (nouvel environnement de travail, innovation technologique, changement d’horaire, etc.). Un employé qui est en mesure de trouver des solutions de manière autonome est aussi très sollicité. Relever des défis fait partie de son quotidien. L’aptitude à travailler en équipe reflète également votre savoir-faire puisque vous contribuez à la réussite d’un groupe. Cette attitude ouverte vous permet d’obtenir facilement une promotion puisque vous êtes capable de transmettre vos connaissances à vos collègues. L’esprit critique s’ajoute à la liste. Savoir écouter, analyser et parler au bon moment est indispensable lorsque vous travaillez avec d’autres personnes.

D’autres compétences sont à maîtriser :

  1. l’organisation des tâches ;
  2. la gestion du temps ;
  3. le sens du service ;
  4. le sens des responsabilités ;
  5. la capacité à travailler sous pression;
  6. La maîtrise de l’anglais.

Mettre en place et/ou suivre une formation vous permet de réussir dans le monde du travail. Collaborer avec un organisme de formation spécialisé est une excellente façon de trouver des cours particuliers adaptés à vos besoins. Lingueo, par exemple, vous accompagne dans le domaine linguistique. Vous bénéficiez d’une immersion culturelle complète et aurez l’opportunité d’échanger avec de véritables natifs. Le lien suivant vous donne accès au formulaire de contact de l’organisme : https://www.lingueo.com/fr/contact.html.

Cartographie des compétences par métiers

Pour faciliter les reconversions professionnelles qui s’annoncent à l’issue de la crise sanitaire, avoir une vision claire et quantifiée des compétences par métiers et de leur évolution est une nécessité. Au-delà des compétences techniques attachées au « geste professionnel », France Stratégie et Pôle Emploi publient une étude inédite sur des données françaises qui identifie également les compétences transversales les plus mobilisées.

Un diagnostic utile, à l’heure où le ministère du Travail et les partenaires sociaux mettent en place des dispositifs pour faciliter la mobilité des salariés de métiers fragilisés vers des métiers porteurs.

Cartographie des compétences par métiers
Cartographie des compétences par métiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *