France compétences en quelques chiffres

Un an après son 1er rapport d’activité publié, France compétences a organisé, cette semaine, sa première Assemblée générale. L’événement a réuni tous les membres de sa gouvernance, ses comités de gestion mais aussi des et des représentants de ministères, agences et organisations professionnelles qui ne font pas partie de son conseil d’administration.

Cette rencontre avait pour but de faire le point sur les activités de l’organisation, de présenter les futurs projets, de créer et de favoriser les échanges entre les différents participants.

En deux ans d’activité France compétences a notamment :

France Compétences en quelques chiffres

👉 répartis 7,2Mds d’euros en réassurant financièrement le système de la formation et de l’apprentissage ; 

👉 émis presque 12 000 recommandations envers 175 branches professionnelles dans un objectif de convergence des prix des contrats d’apprentissage ;

👉 instruit en moyenne par mois 200 dossiers de demande d’enregistrement de certifications professionnelles; 

👉 sélectionné et piloté 18 opérateurs régionaux chargés d’assurer le conseil en évolution professionnelle pour les actifs occupés ;

👉 reconnu 7 instances de labellisation habilitées à délivrer la certification Qualiopi ;

👉 publié plusieurs enquêtes et études visant à éclairer les acteurs du secteur de la formation.

Le 24 juin, France compétences a organisé sa première assemblée générale. 40 participants en présentiel et réalisent des réunions à distance par visioconférence dans le respect des règles d’hygiène. Les participants comprennent : les membres titulaires et supplémentaires du conseil d’administration, les membres du comité de gestion et les représentants d’autres agences, ministères et organisations professionnelles qui ne font pas partie de sa gouvernance. La première conférence a été l’occasion de présenter le rapport d’activité 2020 et de partager avec les participants les acquis des capacités françaises et ses futurs projets au cours des deux dernières années. La conférence a également permis de répondre aux questions des participants, notamment celles de ceux qui ne sont pas impliqués dans la gouvernance de l’organisation.

La plupart des participants ont salué le travail accompli par France Compétences depuis sa création. Les “gains” de la réforme, tels que le système d’apprentissage. Certains membres de l’Assemblée générale qui ne sont pas membres du conseil d’administration des autorités françaises souhaitent avoir une meilleure connexion avec leur travail. Il est également nécessaire de renforcer le dialogue entre les services professionnels et les opérateurs publics.

La Direction générale de France compétences a présenté les résultats des deux ans d’activité de l’établissement.

2ème année d’existence, Une institution encore récente

Créée en 2019, le lancement de France compétences a été marqué par un triple défi : l’installation de ses équipes, la mise en œuvre de sa gouvernance, l’exécution des premières missions confiées à l’institution en conformité avec les échéances réglementaires. 2020 a été l’année de la consolidation de l’institution et de ses missions et cela dans un contexte de crise sanitaire.

Malgré l’impact du Covid-19, France compétences a poursuivi son activité. Sa gouvernance est devenue un vrai lieu de débat et d’échange d’expertises. Ses actions sont inscrites dans une perspective stratégique pluriannuelle. Son organisation se consolide par la finalisation de plusieurs process internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *