Formation continue et mobilité en Europe : France Compétences publie un rapport

France compétences publie le rapport de référencement français des niveaux de diplômes et de  certifications professionnelles. Conçu en collaboration avec un groupe consultatif*, ce rapport a pour  vocation de mettre en lumière les évolutions intervenues depuis 10 ans dans le système de formation et  de certification. Il favorise la compréhension des équivalences entre les Etats membres de l’Union  Européenne et par la même mobilité professionnelle des actifs en Europe.

France compétences, responsable de l’enregistrement des certifications professionnelles aux répertoires nationaux reconnues sur le marché de l’emploi, est le point national de coordination pour la mise en œuvre  du CEC (Cadre européen des certifications et de la formation tout au long de la vie) pour la France. 

Outil de comparaison des certifications et qualifications entre les Etats, favorisant la reconnaissance mutuelle de  leurs différents dispositifs certifiants, le CEC permet une classification commune selon 8 niveaux de qualification.  Il facilite les démarches de mobilité des actifs au sein de l’Union européenne. Ce cadre permet notamment  aux employeurs et aux citoyens, de mieux appréhender et de comparer les certifications de leurs  ressortissants, avec celles d’autres États membres de l’Union européenne.  

La Recommandation du 22 Mai 2017 a réaffirmé l’importance d’un cadre européen. Ce dernier permet une  classification commune des certifications des pays membres qui se doivent d’alimenter respectivement des cadres  nationaux pour effectuer un référencement selon des critères posés.  

Recommandation du Conseil

France compétences en charge du rapport de référencement national

Dans ce contexte, France compétences a élaboré le rapport de référencement qui décrit les niveaux du cadre  national français, en liaison étroite avec les membres de sa Commission de la certification professionnelle. Ce  rapport décrit les évolutions intervenues depuis 10 ans dans le système de formation et de certification. Evolutions dans les domaines en rapport direct avec le cadre national et ses caractéristiques ainsi que l’octroi des  niveaux aux certifications pour l’enregistrement au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).  

Désormais, les ministères et organismes certificateurs sont invités à mentionner sur les parchemins des  certifications, le fait que le niveau de qualification octroyé l’est au titre à la fois du cadre national français et du  cadre européen des certifications.  

Le rapport de référencement a été présenté à la Commission européenne le 23 février dernier.  

Consultez le rapport, ainsi que les missions de France compétences sur les sujets européens en suivant le lien : https://www.francecompetences.fr/espace-international/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *