J’ai testé pour vous – La création d’un compte personnel de formation

Une salariée que nous appellerons pour l’exercice “Perle” vient de rejoindre notre entreprise. Nous lui avons proposé de créer son compte personnel de formation (sans assistance) afin qu’elle accompagne au mieux ses futurs clients. Nous avons ainsi pu recueillir les remarques d’une personne au regard neuf et sans a priori sur toute la procédure visant à utiliser les heures cumulées de formations.

Voici quel a été son témoignage :

J’ai testé pour vous : La création d’un Compte Personnel de Formation :

En arrivant chez Lingueo, j’ai vite appris qu’en tant que salarié, je cumulais chaque année un quota d’heures de formation et que selon mon ancienneté (et donc le nombre d’heures acquises), je pouvais financer une formation ainsi…

Pour réaliser le test qu’on me demandait (et en m’inscrivant par là-même à une formation de russe – du moins, je l’avais espéré…) je devais consulter le solde de mes heures de CPF (Compte Personnel de Formation Professionnel). Il suffisait de me connecter sur le site correspondant : Moncompteformation.gouv.fr

A priori, c’est une bonne nouvelle pour les salariés… Le coût en général conséquent d’une formation linguistique leur est ainsi épargné ! Mais comme j’allais vite le découvrir, c’est au prix du non-sens d’une formalité administrative – informatisée, pour le plus grand malheur des futurs « étudiants ».

Voici les difficultés que j’ai pu rencontrer :

  • Connexion: l’identifiant est le numéro de Sécu. Ne le connaissant pas par cœur, j’ai vite fini par l’apprendre car le site se déconnecte après quelques minutes d’inactivité sur la page et il faut rentrer l’ensemble des 13 chiffres + notre mot de passe.
  • DIF/CPF: le site m’apprend que les heures de CPF étaient appelées heures de DIF avant janvier 2015. Si je travaille (et donc cotise) depuis avant l’année 2015, je dispose d’heures de DIF + CPF. On me donne d’office mon nombre d’heures de CPF mais on me demande de rentrer manuellement le nombre d’heures de DIF.

Au hasard je rentre un nombre, 20 par exemple, car je n’en ai réellement aucune idée ! A ce moment, un grave message d’avertissement apparaît et me demande si je suis sûre (vraiment, vraiment sûre) du nombre que je déclare… Le message de confirmation explique qu’un justificatif sera demandé pour attester de ces heures.

Après avoir un peu cherché dans l’aide disponible, je comprends qu’il y a deux moyens de trouver le nombre d’heures de DIF. Soit sur le document remis par l’employeur de 2014 (qui a dû être remis/demandé ( ?) avant le 31/01/2015. Soit sur la fiche de paie de décembre 2014.

  • Je ne comprends pas à quoi fait référence l’acronyme OPCA. Je comprendrai plus tard que c’est l’organisme. Je trouverai cette définition sur un autre site : « Un OPCA est un “Organisme Paritaire Collecteur Agréé” en charge de collecter les obligations financières des entreprises en matière de formation professionnelle. Il constitue également un interlocuteur privilégié pour les salariés qui souhaitent se former. ». Bon à savoir !
  •  Lorsque je veux monter un dossier pour une formation, une vidéo très enfantine et agaçante m’indique la marche à suivre et les divers intervenants. Un document écrit clairement aurait été plus efficace…

On me demande entre autre mes : statut- localisation – branche pro.

Pour Branche professionnelle demandent Code APE sur la fiche de paie.

Sur ma fiche de paie c’est…le code NAF et c’est très mal expliqué dans l’aide…Surtout si recherche sur fiche de paie du format à rentrer « 2chiffes1point1lettre ».

  • On me demande de choisir un titre de formation parmi plusieurs mais je ne sais pas en quoi ces différentes formations consistent concrètement. Aucune description.

Combien d’heures est-ce que je choisis d’allouer? Je n’en sais rien. On me demande de cocher que je m’engage à mobiliser le nombre total de mes heures de formation.

Est-ce que cela veut dire que j’engage la totalité mais que seule une partie allouée sera décomptée… Ce serait logique mais les termes et le procédé semblent confus.

Et s’il me manque des heures pour suivre une formation, comment puis procéder pour demander un financement complémentaire ?

  • On me demande les dates de session. Absurde, c’est l’organisme que j’aurai choisi (ou qui me sera imposé ?..) qui en décidera ou me les proposera…
  • A la fin on me donne 4 options pour monter le dossier:
  1. Se faire assister par un « professionnel de l’emploi » (..)
  2. Le monter seul
  3. Le monter en associant son employeur
  4. Le monter sans associer son employeur

Question : Quelle différence entre « le monter seul »et « le monter sans son employeur » ? Faut-il cocher deux choix de 2 alternatives ? Est-ce définitif ?

  • Last but not least, après avoir complété la totalité des champs pour m’inscrire à la formation, un message indique :

Dossier de formation « En cours d’élaboration »

Trois semaines (et sans doute trois ans) après mon dossier sera toujours en attente de validation !! Ça donnerait presque envie de laisser tomber et de se débrouiller par ses propres moyens financiers.

Et si l’on est un peu parano, on se demande si ce n’est pas le but visé par cette absence totale de clarté : garder à d’autres effets que de les former l’argent cotisé par les salariés… !

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Un grand nombre de progrès restent à réaliser en terme de clarté et de simplicité. Nous précisons que Perle est une jeune femme d’un peu plus de trente ans, de niveau BAC+4 et parfaitement à l’aise avec les outils bureautiques et Internet !

Nous allons débloquer son dossier pour lui permettre de réaliser la deuxième étape, l’inscription à la formation elle-même. Est-ce qu’à ce stade le processus s’avérera plus rapide et intuitif ?
Si en attendant vous rencontrez des difficultés n’hésitez pas à demander de l’aider sur notre forum ici, en consultant notre espace dédié aux salariés ici ou en téléphonant au 02 41 19 22 22.

La suite des aventures de Perle sur trouve ici : J’ai testé pour vous – La création d’un dossier de formation

2 réponses

  1. cozin dit :

    La commande d’une formation professionnelle directement par un salarié via le site moncompteformation est une vue de l’esprit, une utopie totalement irréaliste tant que :
    – le CPF ne sera pas financé (1 h de financée pour 24 h de créditées chaque année)
    – le CPF sera obligatoirement (et stupidement) lié à une certification, sous-diplôme qui alourdit et renchérit le cout des formations pour rien (pour une formation courte en langue ou informatique de 20 h quel est l’intérêt de la certification ?)
    – le départ en formation ne sera pas aussi simple et fluide que les titres déjeuner pour les salariés
    – l’employeur sera déresponsabilisé en payant sa maigre cotisation (0,2%) et en reportant le développement des compétences sur l’Etat (la caisse des dépôts en l’occurrence)

    Bref le CPF aurait été un très bon dispositif… au milieu des années 60 quand la France avait une école de qualité et une économie industrielle forte et stable.

  2. PALLAVICINO dit :

    Bonjour,
    J’ai arrêté de travailler en 2009, est-ce que je peux encore récupérer mes heures de formation aujourd’hui ?
    Merci par avance pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *