Les 50 ans de la formation professionnelle, suivez l’évènement en direct

Cela fait maintenant 50 ans que la formation professionnelle a été instaurée. Suivez avec nous, en live, le bilan des cinquante dernières années pour mieux appréhender les 50 prochaines.

Le programme de la journée :

Mardi 30 novembre : Tables-rondes
9h00 : Ouverture : Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion
9h40 : Table-ronde 1 : 1971-2021 La place de la négociation collective dans les 15 dernières réformes de la formation professionnelle. Et la prochaine ?
10h40 : Table-ronde 2 : Impact de la loi Avenir professionnel : des 49 propositions des partenaires sociaux à un prochain ANI en 2021 ?
12h00 : Table-ronde 3 : 1971-2021- De la « nouvelle société » à une « société de compétences » ?
14h30 : Table-ronde 4 : 50 ans de réformes… Quelles (r)évolutions pédagogiques ? Quels engagements et responsabilités de l’écosystème des compétences ?
16h15 : Table-ronde 5 : De la loi Delors à la PFUE 2022, quelle impulsion de l’Europe pour la formation ?
17h15 : Clôture
 
Mardi 30 novembre et Mercredi 1er décembre : Ateliers

Suivez le direct : #50FPC

C’est parti, que nous a apporté la formation professionnelle

50 ans de la formation professionnelle

Après les quelques mots d’introduction de Louis Charles Viossat, nous commençons avec Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion de France qui revient sur les avancées de la formation professionnelle avec la création de plusieurs dispositifs comme le DIF, CPG ou le CEP.

L’appel est à la mobilisation selon Elisabeth Borne pour créer une offre de formation tournée vers les métiers d’avenir.

Petit rappel du plan France 2030 : France 2030, c’est la réponse aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence, automobile, aéronautique ou encore espace.

Avec le CPF désintermédié nous avons rendu la formation accessible.

Elisabeth Borne

Un CPF « désintermédié » représente une vision où le salarié est acteur de sa formation et placé au centre de celle-ci. Le CPF devient d’ailleurs le seul moyen permettant aux salariés de mobiliser leurs droits à la formation.

La table ronde

Maryse DUMAS, Membre du bureau de l’Institut CGT d’histoire sociale, dénonce la vision utilitariste de la formation par les entreprises. Olivier Faron, Administrateur général Le Cnam, donne sa vision d’historien sur le rôle des partenaires sociaux sur la formation professionnelle lors d’une journée organisée par Centre Inffo.

Les informations clés de la première table ronde : Place de la négociation collective dans les dernières réformes de la formation professionnelle

  • Accompagner tout au long de la carrière
  • Former les acteurs proches des apprentis
  • Sécuriser l’entrée en parcours

Le CPF doit servir aux salariés pour monter en qualification. On parle beaucoup de compétences, mais ce qui est important ce sont les qualifications qui renvoient aux grilles de salaires dans les conventions collectives

Beaugas Michel

C’est l’heure du débat, table ronde numéro 2

Pour la CFE-CGC Le vrai big-bang de la formation à venir, c’est le financement. Une nouvelle réforme est inévitable.

Elisabeth Tomé, medef, insiste sur la question de la gouvernance. Il faut recréer une organisation de gouvernance qui pense, qui conçoit une réflexion stratégique partagée.

Question autour du CEP

Nous ne sommes pas pour que le #CEP soit obligatoire

Philippe Cottet, La CGT

La table ronde numéro 3

Pour Gerard Cherpion L’Etat est un stratège, mais le travail devrait se situer au niveau des branches, des partenaires sociaux. C’est grâce à la remontée du terrain que l’équilibre est possible.

Table ronde numéro 4

Retour des tables rondes et introduction cet après-midi par Patrick Guezou DG centreinffo lance la 2e partie de notre journée sur #50ansFPC.

On ne forme jamais personne. Les gens se forment tout seul avec ou sans notre aide.

Philippe CARRE, Professeur émérite & Rédac en chef de la revue Savoirs

Fin de la première journée, demain, il s’agirat de différents ateliers. Nous vous conseillons de suivre le #50FCP sur twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *