Les formations éligibles au CPF passent à côté des vrais besoins de l’entreprise

logo
Logo ANDRH

Jean-Paul Charlez, président de l’Association Nationale des DRH (ANDRH), est auditionné aujourd’hui lundi 29 juin  2015 par la commission Combrexelle. A l’issue du congrès de l’ANDRH il est revenu, sur l’importance du dialogue social au plus près du terrain et sur le risque d’échec de la formation professionnelle. Les formations éligibles au CPF passent à côté des vrais besoins de l’entreprise.

Il met ainsi en garde l’exécutif contre les risques d’échec de la réforme de formation professionnelle.

“Les formations éligibles au compte personnel de formation, longues, lourdes, diplômantes ou qualifiantes,  passant à côté des vrais besoins de l’entreprise”.

Accords de maintien dans l’emploi. Formations éligibles CPF

“Leur assouplissement n’a pas permis de limiter les effets d’aubaine du dispositif. Le salarié peut, en effet, refuser une telle modification de son contrat de travail”,

alerte-t-il. L’employeur est alors tenu de licencier des personnes occupant des postes clés dans l’entreprise.

Le projet de loi sur le dialogue social recueille, lui, plus de suffrages. L’ANDRH se félicite de la possibilité d’élargir la DUP et de regrouper, dans les entreprises de 50 à 300 salariés, les instances représentatives du personnel. Elle approuve aussi l’idée de regrouper les obligations d’information et de consultation du CE. En revanche, elle aurait souhaité que le texte limite le nombre de mandats successifs.

Aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *