Interview d’Yves Hinnekint, Directeur général d’ Opcalia

1 réponse

  1. DELAUNAY dit :

    Article tout a fait judicieux.
    Le capital humain dans nos sociétés qui se tertiarisent est forcément fondamental.

    Se posent les questions :
    – de la qualification des formateurs (et de leur juste valorisation/ rémunération) cf les travaux du Sycfi consultant-formateur-independant.org

    – de la tendance lourde vers l’externalisation du travail (on appelle ça soit entrepreneuriat, soit ubérisation) avec, à la clé
    * la formation des futurs entrepreneurs aux nouvelles compétences requises ( voir les ateliers d’info et d’échange bit.ly/1TSKsfE) et …
    * la formation des acteurs de la création dont le rôle est (selon les derniers rapports) encore trop d’instruire des dossiers de financement, organiser des concours, dispenser des formations en compta, louer des m2 publics (même si tout ceci est fort utile !) cf travaux de fnpae.org
    D’où la nécessaire montée en compétence de véritables professionnels en Bilan de compétences et aptitudes entrepreneuriales (voir bcae.fr)

    voilà quelques lien pour nourrir je l’espère le débat

    Xavier DELAUNAY…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *